Devenir Entrepreneur Et Réussir : Le Guide Ultime 2019

Vous savez que devenir entrepreneur peut vous procurer la liberté que vous désirez tant, être maître de vos décisions, donner du sens à votre carrière et vous permettre d’enfin être libre financièrement, géographiquement et temporellement.

Cependant, être entrepreneur est loin d’être une sinécure et vous serez confrontés à de nombreux problèmes comme :

  • le manque de motivation,
  • l’incompréhension de vos proches
  • ou tout simplement le fait de vous perdre dans une masse d’informations et de formations toutes aussi obscures et incomplètes les unes que les autres.

C’est pour cette raison que j’ai écrit ce guide qui vous permettra de vous lancer en tant qu’entrepreneur et d’éviter les principales difficultés de l’aspirant entrepreneur.

Voici un accès rapide aux différents chapitres:

Chapitre 1Entrepreneur : les basiques
Chapitre 2Comment trouver les bonnes idées d’entreprise
Chapitre 3Comment se fixer des objectifs pour son entreprise
Chapitre 4Comment démarrer son entreprise
Chapitre 5Qu’est-ce que l’échec et comment apprendre de ses erreurs d’entrepreneur
Chapitre 6Les caractéristiques et qualités d’un bon entrepreneur
Chapitre 7Les clés pour devenir un entrepreneur à succès
Chapitre 8Les risques de l’entreprenariat
Chapitre 9 Comment trouver des financements pour votre entreprise
Chapitre 10Comment scaler votre entreprise
Chapitre 11Sources d’inspiration pour entreprendre

Chapitre 1 –  Entrepreneur: les basiques

entrepreneur les basiquesVous vous êtes toujours demandé si l’entrepreneuriat était fait pour vous ?

Quelle serait votre vie si vous travailliez à votre compte ?

Qu’est-ce que vous auriez à gagner si vous développiez ce projet dont vous rêvez depuis si longtemps?

Seulement voilà, où trouver les bonnes informations pour vous lancer et savoir enfin si vous aussi, vous pouvez atteindre votre indépendance.

Dans ce chapitre, je vous partage toutes les informations dont vous avez besoin pour vous lancer.

Qu’est-ce qu’un entrepreneur

Selon le Grand Robert, un entrepreneur est une « personne qui dirige une entreprise pour son propre compte et qui met en œuvre les divers facteurs de la production (agents naturels, travail, capital) en vue de vendre des produits ou des services. »

Être entrepreneur veut donc à la fois tout et rien dire.

Vous pouvez être entrepreneur en exploitant 5 hectares de vignoble dans le bordelais tout comme coach de remise en forme ou sculpteur sur bois.

La seule caractéristique commune à tous les entrepreneurs est l’absence de contrainte hiérarchique.

Il existe différentes catégories d’entrepreneurs et vous pouvez vous baser sur de nombreuses méthodes qui ont déjà fait leurs preuves :

  • Prestation de service,
  • formation ou vente de produits, en ligne ou hors ligne, à une échelle locale, nationale ou internationale.

Tendances et statistiques sur l’entrepreneuriat

Selon l’INSEE, 691 000 entreprises ont été créés en 2018 sur le sol français. 100 113 en Belgique (d’après lalibre.be) et 43 174 nouvelles entreprises ont vu le jour en Suisse selon agefi.com.

Ces tendances sont globalement en hausse face aux années précédentes et démontrent un fort attrait pour l’entrepreneuriat.

Cette attirance s’explique par le désir fondamental de chaque être humain de donner du sens à sa carrière. Cette envie est corroborée par un article de Slate, le principal regret avant de mourir serait de ne pas avoir eu une vie inspirante et d’avoir osé passer à l’action.

Devenir entrepreneur serait par conséquent un moyen de se démarquer et de donner davantage de sens à sa carrière.

A quel âge devenir un entrepreneur ?

Que vous vouliez donner du sens à votre carrière à la sortie de vos études ou que vous pensiez à une reconversion professionnelle, il est possible de devenir entrepreneur quel que soit votre âge.

Une analyse de OpinionWay datant de 2017 montre que 60 % des jeunes entre 18 et 25 ans seraient tentés par une aventure entrepreneuriale.

De plus, en tant que jeune entrepreneur, il est possible de bénéficier de différents avantages (comme des pépinières et incubateurs pour start-ups ou de subventions).

Mais, si d’aventure vous souhaitiez vous lancer avant votre majorité (en ayant toutefois plus de 16 ans) il existe différentes solutions pour vous permettre de créer votre entreprise.

Voici un article qui explique les démarches précises pour créer son entreprise : https://www.federation-auto-entrepreneur.fr/actualites/mineur-et-auto-entrepreneur-c-est-possible)

Vous pouvez également consulter ma vidéo, ci-dessous, réalisée avec Baptiste Joly où nous développons les différentes techniques pour entreprendre avant 18 ans.

Comment savoir si vous êtes prêts pour être entrepreneur ?

Être entrepreneur est, comme vous avez pu le voir, le sujet d’énormément de fantasmes. On visualise évidemment la réussite financière, la liberté géographique, temporelle et matérielle et tous les avantages qu’on peut atteindre par l’entrepreneuriat.

Cependant, au-delà de cette image sublime se cachent différents écueils auxquels vous devrez probablement faire face.

Aussi, voici 5 questions qui vous permettront de déterminer si vous êtes prêt à devenir ou non un entrepreneur :

  1. Êtes-vous prêt à travailler durant des mois sans aucune garantie de résultat ?
  2. Êtes-vous prêt à investir dans des formations/livres et à implémenter les méthodes apprises dans votre activité ?
  3. Êtes-vous prêt à faire un métier que vos proches ne comprennent pas ?
  4. Êtes-vous prêt à travailler plus de 70 heures par semaine au départ ?
  5. Êtes-vous prêt à remettre en question tout ce que vous avez toujours su ?

Si la réponse à ne serait-ce qu’une de ces questions est non, j’ai le regret de vous annoncer que votre vision de l’entrepreneuriat est probablement fantasmée.

Au départ, vous devrez:

  • vous former,
  • mettre certains systèmes en place,
  • recruter éventuellement des personnes compétentes
  • ou encore vous forger votre réseau.

De ce fait, prétendre à la semaine de 4 heures un mois après avoir monté son premier site est irréaliste. Néanmoins si vous travaillez dur et que vous délivrez de la qualité à vos clients, vous allez à terme atteindre les résultats que vous convoitez.

Chapitre 2: Comment trouver la bonne idée d’entreprise

 trouver idée d'entrepriseMaintenant que vous savez ce que devenir entrepreneur implique, vous devez à tout prix trouver LA bonne idée de business.

Malheureusement, de nombreuses Start-up ont fait faillite non pas à cause d’un manque de compétences ; mais simplement parce qu’elles n’avaient pas trouvé un projet qui correspondait aux désirs de leurs audiences.

C’est pour cette raison que je vous révèle dans ce chapitre les 4 étapes qui vous permettront de maximiser vos chances de créer une entreprise durable.

Quelle activité est faite pour vous ?

Comme nous l’avons vu dans la partie Qu’est-ce qu’un entrepreneur il existe une multitude d’activités qui peuvent être comprises dans le statut d’entrepreneur.

Que vous montiez votre salon de thé dans le Marais ou que vous créiez des programmes en freelance pour des entreprises, vous serez dans tous les cas considéré juridiquement comme entrepreneur.

Maintenant, vous devez vous demander réellement déjà : pourquoi souhaitez-vous devenir entrepreneur ?

Ça peut être :

  • Pour changer de vie/donner du sens à votre carrière
  • Pour gagner votre indépendance
  • Pour aider les autres
  • Pour pouvoir vous occuper de votre famille
  • Pour assurer un complément de revenu

Puis, suite à cela vous demander quel type de business est fait pour vous.

Selon vos aspirations et vos envies, vous aurez naturellement certaines affinités (ou non) avec des activités comme:

  • le e-commerce,
  • le coaching,
  • l’organisation d’évènements,
  • l’ouverture d’une entreprise physique…

Cherchez une activité qui vous permette d’atteindre au mieux l’objectif que vous vous êtes fixés.

Vivre de sa passion, une utopie ?

Dans un certain sens, on peut dire que « vivre de sa passion » est une utopie.

Au risque d’en choquer certains, il est possible d’affirmer avec certitude que si on se base uniquement sur la passion pour créer un business, il sera difficile de le maintenir sur le long terme.

Tout dépend de la définition que vous avez de la passion. Si pour vous, la passion repose sur la quantité de motivation et d’émotions positives liées à un projet, vous faites fausse route.

On ne peut pas maintenir un niveau de motivation élevé à chaque minute. Chacun a des périodes de doute, de questionnement et se dire qu’en devenant entrepreneur, vous ne serez plus jamais confrontés à des craintes, des doutes est totalement utopique.

Mais si on entend la passion au sens de sa définition  :

Tendance d’une certaine durée, accompagnée d’états affectifs et intellectuels, d’images en particulier, et assez puissante pour dominer la vie de l’esprit, cette puissance pouvant se manifester soit par l’intensité de ses effets, soit par la stabilité et la permanence de son action  » (Dictionnaire Le Grand Robert de la langue française).

On peut remarquer 1 tendance qui va au-delà du sens commun, à savoir : la stabilité et la permanence de son action.

Dès lors, si on considère que la passion est décorrélée de l’enthousiasme, on peut effectivement en venir à la conclusion qu’il est possible de vivre de sa passion en tant qu’entrepreneur.

Trouvez votre niche

Pour évaluer la niche d’un produit, il faut observer 3 critères :

  • l’intérêt (ou la passion) que vous avez pour le sujet,
  • les compétences que vous avez
  • et la demande que vous résolvez.

L’intérêt

Avant tout, vous devez avoir un intérêt pour les tâches que vous serez amenés à accomplir. L’objectif, en devenant entrepreneur n’est pas de gagner à tout prix des milliers d’euros en accomplissant des tâches dont vous n’avez rien à faire.

A contrario, vous devez vous concentrer sur ce qui vous anime pour conserver votre régularité dans le temps.

Les compétences

Vous devez également être compétent dans votre domaine pour offrir à votre audience une prestation de qualité. Le centre de votre activité doit reposer sur l’une de vos compétences phares.

Toutefois, il faut préciser que la compétence n’est pas forcément innée et qu’il est possible de se former pour développer sur le long terme une expertise.

La demande

C’est l’intérêt du marché pour votre produit. Et, cet intérêt est uniquement motivé par un besoin auquel vos clients cherchent à répondre.

Ce besoin doit être tellement important à leurs yeux qu’ils seraient prêts à payer pour remédier à ce problème.

trouver une niche de business

Créez un produit que les gens veulent

Développée par de nombreux entrepreneurs comme Seth Godin, l’idée que vous devez créer un produit qui répond à un besoin déjà établi sur votre marché est tout simplement essentiel.

Vous ne pouvez pas arriver en tant que nouvel entrant et être certain de trouver des clients si vous n’offrez pas à votre client une valeur ajoutée qu’il recherche.

Chapitre 3: Comment se fixer des objectifs pour son entreprise

Se fixer des objectifsLorsque vous avez défini les fondations de votre futur business à succès, vous devez vous fixer de réels objectifs à moyen et long terme.

L’objectif étant non pas de créer une entreprise à Cash-flow mais un véritable empire durable et pérenne.

Ce chapitre vous offrira les clés pour structurer votre activité entrepreneuriale.

Dans celui-ci, je vous expliquerai comment faire pour s’assurer de créer une offre que vos clients s’arrachent sur le long terme.

La quantité minimale de clients et votre audience cible

Avant de réfléchir au nombre de personnes dont vous avez besoin, vous devez cibler votre audience cible:

  • Quel serait le profil de la personne qui aurait besoin de vos prestations ?
  • Quelles sont leurs caractéristiques socioprofessionnelles et humaines ?
  • Quelles sont leurs aspirations, leurs désirs mais aussi leurs craintes et regrets ?

De là, vous devez également vous demander ce que vous apportez concrètement à ces personnes:

  • Via quelles prestations ?
  • Comment est-ce que vos actions leurs permettront d’atteindre leurs objectifs ?
  • Et enfin, combien ces personnes seront prêtes à payer pour régler ce problème.

Certaines personnes vous parleront d’études de marché.

Effectivement, une étude de marché pourrait corroborer certaines de vos intuitions et vous aider à cibler des données quantitatives qui vous donneraient des chiffres sur votre audience.

Cependant, j’ai la conviction qu’une étude basée sur des données analytiques manque de profondeur et rate l’essentiel : les valeurs et souhaits de l’audience visée.

Vous devez avant tout vous focaliser sur la valeur que votre client cible cherche et être la personne la plus à même de lui délivrer.

Maintenant, vous devez avoir une idée de la quantité minimale de clients qui doivent acheter votre produit. Cette quantité dépend évidemment de vos objectifs financiers.

Admettons que vous souhaitez dégager 10 000 € de chiffre d’affaires et que vous avez une offre unique.

Nombre de clients Prix de votre offre
10 1 000
100 100
200 50
500 20
1000 10

Selon la stratégie que vous choisirez (accompagnement personnalisé, formations, vente en ligne), vous devez avoir une idée du nombre de clients que vous voulez avoir et du nombre d’unités à vendre pour atteindre vos objectifs financiers.

Ne dépensez pas inutilement ; investissez dans votre entreprise

Si vous avez lu l’excellent livre Rich dad, Poor dad, vous avez probablement déjà entendu parler de la distinction entre actifs et passifs. Rapidement, les actifs c’est ce qui va vous faire gagner de l’argent (rentes, revenus passifs) et les passifs ce qui vous en fait perdre (crédits, dettes).

Investir, c’est placer votre argent dans des actifs qui vous permettront à terme de gagner davantage.

Lorsqu’on pense à l’investissement, il est probable que la première image que vous ayez à l’esprit soit du nouveau matériel :

  • caméra HD,
  • nouvel ordinateur,
  • logiciels ou encore des locaux

Ou des ressources humaines :

  • prestataires,
  • équipe,
  • fournisseurs.

Mais, bien que ces investissements soient nécessaires, vous devez également investir en vous-même.

Les formations (que ce soit pour acquérir des connaissances dans votre domaine, dans le marketing, la comptabilité, la gestion du patrimoine) vous permettront d’aborder votre activité de façon plus sereine en ayant davantage de compétences.

A contrario, vous devez à tout prix réduire toutes les dépenses inutiles qui ne serviront pas directement votre objectif de devenir entrepreneur.

Par exemple : si votre objectif est de développer une franchise de concept store, vous devez à tout prix investir en priorité les bénéfices de votre entreprise dans son développement et non vous verser l’intégralité en salaire.

Devenez la référence d’une audience captive

Enfin, votre objectif ultime est de vous positionner comme LA référence de votre audience.

Vous devez à tout prix créer un « blue ocean », en d’autres termes vous différencier sur des facteurs tellement profonds que toutes les stratégies de vos concurrents apparaitront de facto comme obsolètes.

De plus, si vous trouvez la façon de vous différencier sur la forme, vous pourrez prospérer sans vous livrer à une guerre d’enchères et brader le prix de vos produits/prestations.

Tenez un discours qui change de l’ordinaire, communiquez sur des médias délaissés par vos concurrents (podcasts, vidéos, articles de blog, site internet, réseaux sociaux, médias traditionnels), offrez du contenu exclusif qui n’est pas présent sur votre secteur de marché.

Mais aussi, vous pouvez trouver un ton bien à vous, des valeurs et une éthique qui vous différencient et ainsi toucher de nouvelles personnes.

L’objectif n’est pas de plaire à tout le monde en se réfugiant dans un discours bien-pensant qui n’accrochera personne.

Ce que vous devez chercher, c’est de devenir LA référence de peut-être 10 % de votre marché : ces 10 % seront plus enclins à vous faire confiance et à investir dans vos produits car ils sentiront aussi que vous n’êtes pas « un parmi d’autres ».

Au contraire, devenez « cette personne qui comprend exactement leurs besoins ».

Chapitre 4: Comment démarrer son entreprise

Comment démarrer son entrepriseDe l’idée au projet, il n’y a qu’un pas.

Afin de garantir à votre société une structure légale et une existence juridique, vous devez impérativement déclarer votre entreprise.

Voici spécialement pour vous, quelques conseils qui vous permettront de franchir cette étape cruciale en toute sérénité.

Choisir un statut pour votre entreprise

Il existe de multiples types d’entreprises :

  • SASU,
  • EURL,
  • SARL,
  • Micro-entreprise…

Il serait difficile de vous orienter vers tel ou tel type d’entreprise vers laquelle vous tourner. Cependant, afin de faciliter vos recherches, voici plusieurs sites à même de vous orienter correctement (selon que vous habitiez en Suisse, en Belgique ou en France).

En France :https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/N16178 (site dépendant du service public qui développe dans chaque catégorie les différents types d’entreprises et les modalités propres à chacune).

En Suisse : http://www.lpg-fiduciaire-de-suisse.ch/fr/publications/droit-des-societes/creation-dentreprise-quel-statut-juridique-choisir (site créé par une entreprise privée mais qui a pour avantage d’être extrêmement concis et exhaustif. Permet de comprendre rapidement les tenants et aboutissants de chaque type de société).

En Belgique :https://www.belgium.be/fr/economie/entreprise/creation/types_de_societe (issu du site officiel relative à l’information et aux services et qui vous propose les différents types d’entreprises en Belgique).

Attention, selon le type d’activité que vous voulez monter, certains types de société seront plus ou moins adaptés à votre projet.

N’hésitez pas à vous faire accompagner dans ces démarches par des experts et des sociétés compétentes dans ce domaine.

Pour aller plus loin, voici un guide pour vous aider à choisir la forme juridique de votre entreprise par Captain Contrat.

Procéder à l’ouverture légale de votre entreprise

Aujourd’hui en France, vous pouvez effectuer la plupart des formalités en ligne pour créer votre entreprise. Les démarches sont aujourd’hui facilitées et développées de sorte à ce que tout soit relativement simple pour ouvrir sa société.

En outre, vous devrez également ouvrir un compte bancaire professionnel et vous renseigner au niveau des assurances (tant personnelles que pour votre entreprise).

Créer un business plan

Afin de déterminer un business plan efficace, je vous recommande la méthode CANVAS qui vous permettra d’avoir une vision globale de votre activité en termes de ressources.

Problème

  • Quelle est la (ou les) douleur de votre prospect ?
  • Comment est-ce que ces douleurs entravent sa vie/réussite ?
  • Quels secteurs de sa vie sont impactés (business, famille, amis, amour, réussite, épanouissement, santé….)

Solution

  • Quelle est la solution apportée par votre entreprise au problème de ce client ?
  • Comment est-ce que vous résolvez concrètement le problème exposé ?
  • Quels sont les bénéfices que votre client en retire ?

Indicateurs de performance

  • Quelles preuves vous permettront de dire que votre offre a été un succès ?
  • A combien de clients satisfaits/CA ?
  • Combien de temps vous donnez vous pour atteindre ces objectifs ?

Proposition de valeur unique

  • Si vous deviez résumer votre offre en 1 phrase qui expliquerait la démarche de votre entreprise ?

Avantage compétitif

  • Qu’est-ce qui vous démarque de la concurrence ?
  • Est-ce que cet avantage est facilement duplicable ?
  • En quoi est-ce un avantage ?

Canaux (chemin accès client)

  • Quels vecteurs utilisez-vous pour acquérir de l’audience (réseau, relations, internet, publicité…) ?
  • Misez-vous sur le trafic organique, le bouche à oreille, la publicité ?
  • Comment convertissez-vous cette audience en client potentiel (e-book, vidéos, webinaires…) ?

Segments clientèle

  • Quel est votre client type ?
  • Avez-vous un seul client type ou différentes cibles qui pourraient profiter d’une même offre ?

Coûts

  • Quel est l’ensemble des frais engendrés par ce projet ?
  • Quels sont les coûts incompressibles et les coûts variables ?
  • A combien s’élève le coût de lancement de votre activité ?

Revenus

  • Quel est votre système de rémunération ?
  • Quels sont les revenus et bénéfices espérés ?
  • A quelle échéance espérez-vous avoir ces revenus ?
Problème Solution Proposition de valeur unique Avantage compétitif Segments clientèles
Indicateur de performance Canaux
Coûts Sources de revenus

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous tourner vers cet article sur la méthode du Lean Canvas,  qui y a consacré un article entier et pertinent.

Pour rédiger votre business plan vous pouvez utiliser l’outil suivant : Creer-mon-business-plan.fr.

Chapitre 5: Qu’est-ce que l’échec et comment apprendre de ses erreurs d’entrepreneur

l'échec pour un entrepreneur

L’échec fait partie de votre parcours d’entrepreneur.

Il peut être dû à des facteurs externes (baisse de rentabilité d’un marché, cycles économiques) mais aussi à des facteurs internes.

Mais, bonne nouvelle :

Vous verrez que la plupart des blocages ou échecs que vous pourriez rencontrer sont évitables avec une bonne préparation en amont.

Dans ce chapitre, je vous explique comment anticiper la plupart des échecs que vous pourriez rencontrer.

Devenez un maître de l’organisation et finissez-en une bonne fois pour toutes avec la procrastination

Vous devez à tout prix optimiser votre temps pour pouvoir condenser vos journées et avancer plus vite vers vos objectifs.

Il est probable qu’à terme vous réussissiez à condenser en une journée ce que vous faites aujourd’hui en 5 jours.

Admettons, aujourd’hui, si vous avez la sensation de travailler, dites-moi :

  • combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux ou sur votre téléphone cellulaire ?
  • Combien de tâches inutiles faites-vous pour vous donner la sensation d’être débordé ?

Il est probable, tout compte fait, que vous ne passiez que 3 heures par jour à travailler véritablement.

Triste constat, n’est-ce pas ? Et pourtant, rien de plus normal :

La plupart des gens placent leur valeur sur le temps qu’ils passent à travailler.

Cela repose sur un postulat du XIX° siècle où l’homme travaillait à l’usine. Chacun devait effectuer des tâches mécaniques et donc, il est logique que plus la personne travaillerait longtemps à serrer des boulons ; plus elle serait rentable.

Or, aujourd’hui nous ne sommes plus dans Les Temps modernes de Charlie Chaplin et il est possible désormais d’accomplir un nombre important de tâches dans un laps de temps réduit.

Vous devez apprendre à prioriser vos tâches et repérer celles qui vous rapporteront le plus au lieu de vous noyer dans un nombre d’actions inutiles qui ne vous permettront pas d’avancer efficacement.

En outre vous devez aussi réduire vos temps de procrastination et vous allouer des plages de temps exclusivement dédiées au travail.

Il vaut mieux travailler véritablement 5 heures par jour que de passer 11 heures à faire semblant tout en restant connecté sur les réseaux sociaux et en faisant des recherches pour vos futures vacances sur une île paradisiaque.

Explosez vos blocages

Il existe 3 types de blocages qui peuvent pousser à l’échec l’aspirant entrepreneur que vous êtes :

  • Les blocages psychologiques liés aux biais cognitifs

Notre cerveau est fait de telle façon que nous ne sommes pas des êtres rationnels.  De ce fait, il existe différents biais cognitifs qui vont influencer notre perception de la vérité à la manière de filtres photos.

Les biais cognitifs vont par exemple vous pousser à dévaloriser vos compétences (effet Dunning Kruger), avoir une vision partiale de la réalité (biais d’ancrage, de confirmation, de tribalisme) ou encore sur interpréter le côté négatif d’une situation (biais de négativité).

  • Les blocages liés à votre entourage

Votre entourage également peut rapidement se retrouver à limiter votre plein potentiel en vous disant que « vous n’y arriverez jamais », que l’ « entrepreneuriat n’est pas fait pour vous »…

Généralement ces personnes s’inquiètent de vous voir adopter un comportement qui s’oppose à la majorité et se demandent surement comment vous allez réussir dans cette voie.

Leurs craintes sont légitimes car, si on prend le cas de l’entrepreneuriat, peu de personnes sont entièrement informées sur la réalité de terrain aujourd’hui.

Cependant, bien que ces craintes puissent être fondées dans le système de valeur de votre entourage, vous devez vous protéger du discours de ces personnes.

Expliquez les tenants et les aboutissants de vos projets à votre entourage ainsi que votre désir d’être soutenu.

Rassurez-les sur le fait que même si vous allez vous impliquer dans cette entreprise qui vous tient tant à cœur, ça ne changera pas la nature du lien qui vous lie à elles.

Comprenez leurs doutes et répondez-y au mieux.

Cependant si malgré tout ça, la situation continue à vous faire souffrir prenez de la distance de façon momentanée avec ces personnes pour vous focaliser sur le lancement de votre entreprise.

  • Les blocages acquis de par vos expériences passées et codes sociaux.

Enfin, vous allez aussi rencontrer des blocages dus à des expériences plus ou moins traumatisantes liées à votre propre expérience.

Par exemple, si enfant une personne vous avait dit que vous chantiez faux et que cette remarque vous avait profondément affectée, il est possible qu’aujourd’hui vous ayez du mal à chanter en public.

Prendre conscience de ces blocages et de leurs raisons est un premier pas pour à terme les remettre en question et s’en débarrasser.

Cependant, il arrive aussi parfois que ces blocages ne soient pas dus à votre expérience propre mais au contrôle social.

Dans notre société, selon notre naissance et nos compétences, nous avons tous un chemin plus ou moins tracé pour nous.

Mais d’une façon générale, c’est le parcours études supérieures, travail de cadre dans une grande entreprise et potentiellement retraite avec à côté une résidence secondaire près de la mer, 2 enfants, une berline et un labrador.

Or, devenir entrepreneur, c’est aussi s’opposer à ce conditionnement social pour vivre une vie sans certitudes qui peut de facto paraître effrayante.

Anticipez les mouvements de votre marché

La dernière erreur qui vous condamnerait à coup sûr à l’échec c’est de ne pas être proactif.

Uniquement se baser sur vos acquis en vous disant que cela suffira éternellement n’est malheureusement pas une bonne idée. Pour réussir à devenir votre propre patron, vous devez à tout prix effectuer un travail de veille sur votre marché.

Cherchez les différentes découvertes et méthodes relatives à votre activité et demandez-vous si celles-ci seraient pertinentes dans votre entreprise.

Le cas échéant cherchez comment les implémenter dans votre stratégie marketing.

Vous devez également continuer à vous renseigner sur votre concurrence directe : les nouveaux entrants, les principaux acteurs et les concurrents directs.

Connaître leurs stratégies et déterminer comment conserver votre place sur votre marché (quitte à revoir votre business model).

Enfin, soyez à l’écoute de vos clients. Prenez en compte leurs retours pour améliorer vos prestations. Envoyez-leur des questionnaires de satisfaction, demandez-leur leurs avis et impliquez les dans votre processus créatif.

Non seulement vous créerez du lien avec eux mais en plus vous pourrez créer une offre que les gens veulent vraiment.

Pour terminer ce chapitre, voici une vidéo qui explique pourquoi 95% des entrepreneurs échouent:

Chapitre 6: Les caractéristiques et qualités d’un bon entrepreneur

Les caractéristiques d'un bon entrepreneurA force d’accompagner des entrepreneurs dans la réalisation de leurs projets, j’ai pu observer certaines tendances qui caractérisent les entrepreneurs qui ont le plus de succès dans leur entreprise.

Toutefois, chacun a la possibilité de développer ces traits de personnalité et augmenter ses chances de réussite.

Dans ce chapitre je vous explique en quoi ces différents points vous feront sortir du lot.

Augmentez votre propre valeur

La façon la plus évidente d’augmenter sa valeur est de gagner en compétences.

Formez-vous bien évidemment sur les domaines directement liés à votre activité mais aussi sur des sujets annexes qui peuvent faire la différence (négociation, programmation neuro-linguistique, sociologie…).

Vous pouvez vous former via des contenus gratuits en ligne (publications, articles, vidéos, podcasts), via l’apport de communautés ou encore via des contenus payants (formations, livres) ou enfin des prestations (coaching).

Évidemment avant d’investir, je vous invite à déjà vous intéresser aux bases via du contenu directement accessible.

Mais, lorsque vous avez déjà un certain niveau, investir dans de la formation ou un accompagnement est pour moi un gain de temps énorme.

Toutefois, avant d’investir dans des produits assez onéreux, renseignez-vous sur le formateur ainsi que la formation en question afin d’être sûr que celle-ci vous corresponde et soit alignée avec vos valeurs.

Vous devez également développer votre branding pour monter en valeur. En tant qu’entrepreneur, votre image publique influencera significativement l’image de votre entreprise.

Travaillez à rendre vos profils sur les réseaux sociaux plus conformes à l’image que vous souhaitez véhiculer et demandez à vos proches comment ils vous perçoivent.

Créez un nouveau paradigme

Un paradigme peut être défini comme « l’ensemble de notions, de réalités ayant un sémantisme commun (synonymes, contraires, etc.) ».

Dans le monde du développement personnel et de l’entrepreneuriat, c’est en quelque sorte votre vision du monde tel qu’il nous entoure.

Prenez le temps de vous demander pour chacun de vos domaines de vie (spiritualité, couple, famille/amis, santé, finances, travail, environnement physique, loisirs) :

  • Qu’est-ce que je veux dans ma vie ?
  • Quelles sont les croyances qui sont bonnes pour moi ?
  • Quelles croyances sont limitantes ? Comment puis-je les changer ?
  • A quelle vie est-ce que j’aspire ?

Ayez un mental d’acier et sachez où vous allez

Soyez conscients de votre valeur et des raisons pour lesquelles vous êtes entrepreneur.

Il est probable que durant votre parcours, vous vous retrouviez face à des imprévus ou des personnes qui tenteront de vous rabaisser.

Dès lors, avoir une confiance en soi solide est un pré requis pour pouvoir entreprendre et maintenir son activité face à des situations déplaisantes ou inconfortables.

Pour cela, il faut apprendre à mettre son égo de côté et à agir de façon rationnelle. Souvenez-vous que vos clients ne vous connaissent pas et qu’ils remettent en question vos produits et non pas votre personne.

Soyez ouverts à la critique mais conservez une distance critique et souvenez-vous que vous êtes le seul au final à pouvoir décider ce qui est bon ou non pour votre société.

Chapitre 7: Les clés pour devenir un entrepreneur à succès

Clés pour devenir un entrepreneur a successDans ce chapitre, vous trouverez les points que vous devez maitriser pour faire passer votre entreprise à l’étape supérieure.

Chacune de ces étapes vous permettra d’acquérir des compétences différentes.

Et ces différentes ressources vous permettront à terme d’atteindre le succès en tant qu’entrepreneur (et ce, quelle que soit votre activité).

Maitrisez chaque partie de votre activité mais ne soyez réellement expert que de votre niche.

Un bon entrepreneur se doit de connaître les bases de chacune des activités de son entreprise.

Par exemple :

Si vous faites de la publicité Facebook et des tunnels de vente basées sur le copywritting, vous devez à tout prix maîtriser vous-mêmes ces 2 activités (même si au final vous ne faites réellement que du coaching).

Être capable de réaliser soi-même la plupart des opérations d’acquisition est important pour pouvoir expliquer concrètement à vos prestataires ce que vous attendez d’eux et de réduire la marge d’erreur possible.

Vous devez au minimum comprendre ce que vos prestataires font et le temps théorique qu’une tâche est censée prendre.

Cependant vous devez également développer votre expertise dans votre cœur d’activité.

Contrairement à toutes les autres tâches où une connaissance de façade suffit, vous avez intérêt à être réellement un expert sur ce pour quoi les gens viennent vous voir.

Une fois que vous possédez les bases sur chaque partie de votre activité, dédiez-vous intégralement à votre domaine d’expertise.

Créez du contenu qui engage

Si vous basez votre stratégie sur une audience importante, il faut que vous créiez du contenu engageant.

Pour cela, vous devez à tout prix vous adresser à votre audience d’une façon qui vous est propre mais sur des thématiques qui la touchent.

Vous devez également axer votre discours sur l’émotionnel pour susciter des réactions et ne pas vous contenter de quelque chose purement rationnelle.

N’hésitez pas non plus à inviter vos lecteurs/viewers à interagir avec votre contenu.

Enfin créez un attachement communautaire avec votre audience afin de renforcer les liens avec elle.

Faites en sorte que chaque personne qui interagisse avec vos posts se dise : « c’est exactement ce que je vis/ce qu’il me faut ».

Misez sur le back-end et créez un véritable système

backend

Votre entreprise ne repose pas uniquement sur ce que vos clients peuvent voir (le front end) mais il dépend davantage de ce que ces personnes ne verront jamais (back-end).

Que ce soit les formations, les plug-ins WordPress, l’optimisation de votre site ou la qualité de votre micro, vous devez avoir conscience que ce n’est pas parce que quelque chose ne sera pas visible qu’elle n’aura pas d’importance.

A contrario, si vous avez en amont une réelle stratégie au-delà de votre image publique, vous avez bien plus de chance de réussir.

Et pour cela vous devez créer un véritable système d’acquisition qui aura pour objectif de convertir vos prospects en clients.

Cherchez à :

  • automatiser,
  • rationnaliser
  • et développer votre acquisition de prospects et ne laissez plus votre système de conversion au hasard.

Chapitre 8: Les risques de l’entreprenariat

Risques de l'entreprenariatVous vous en doutez, l’entrepreneuriat n’est pas un « long fleuve tranquille » et de nombreux écueils attendent les personnes qui ne s’y sont pas préparés.

Dans ce chapitre je vous présente les principaux risques auxquels un aspirant entrepreneur risque d’être confronté et les solutions pour y faire face.

Risques vis à vis de la demande

Que ce soit une demande trop faible (vous n’arrivez pas à compenser vos frais par des entrées d’argent) ou au contraire une demande trop forte (vous n’avez plus les moyens techniques de répondre à la demande), ne pas maitriser votre demande est risqué.

Pour ce faire, travaillez davantage vos méthodes d’acquisition ou votre système de rémunération (en 1 ou plusieurs fois, par abonnements…), mais aussi n’ayez pas peur de limiter l’accès à votre produit si la demande est trop forte.

Il vaut mieux refuser certains clients dans l’immédiat que d’offrir un service bâclé.

A long terme, si vous avez trop de demande, vous pouvez embaucher des collaborateurs ou prestataires à qui vous délèguerez une partie ou la totalité de cet accompagnement.

Risques opérationnels

Les risques opérationnels concernent toutes les éventuelles défaillances qui peuvent affecter la productivité de votre entreprise.

Ils peuvent être endogènes (internes à l’entreprise, exemple : fraude, pratiques commerciales douteuses) ou exogènes (externes à l’entreprise : retards fournisseurs, arrêts maladie).

Vous devez à tout prix anticiper ces problèmes et savoir comment réagir face à différentes situations types et comment les éviter.

Cependant vous ne pourrez jamais éviter entièrement ce type de situation.

L’important étant de savoir réagir rapidement et de façon pertinente et mesurée.

Voyez ces évènements comme des étapes supplémentaires et sources d’apprentissage pour votre succès futur.

Risques financiers

Vous avez investi des milliers d’euros dans un projet qui ne verra jamais le jour ?

C’est malheureux mais ça arrive !

Alors, avant de vous dire que vous ne réussirez jamais, voyez déjà ce que cet investissement vous a apporté d’un point de vue ressources et compétences.

Dans un deuxième temps, demandez-vous à quel point cette perte affecte votre activité et comment y remédier.

Enfin, constituez-vous une manne de secours quelle que soit la situation.

Ayez pour vous suffisamment de cashflow pour pouvoir rebondir en cas de problème.

Risques personnels et affectifs

Au fur et à mesure que vous avancerez dans l’entrepreneuriat, vous vous rendrez compte que certaines personnes se détourneront de vous.

Sortir de la norme est quelque chose de clivant qui demande des sacrifices d’un point de vue relationnel.

Ces personnes qui ne comprennent pas que vous parliez de votre activité H24, ces personnes qui vous disent que vous n’avez pas à travailler autant, que vous devriez profiter.

Sans conteste, l’entrepreneuriat changera votre relation aux autres et malheureusement, vous risquez de vous retrouver rapidement seul si vous ne cherchez pas à fréquenter d’autres personnes (que ce soit de votre entourage ou d’autres entrepreneurs).

Pourquoi ?

Tout simplement parce que en tant qu’indépendant vous n’êtes plus socialement obligé de côtoyer vos collègues ou camarades.

Personne ne vous pousse à sortir et vous ouvrir aux autres et l’un des principaux écueils est de s’enfermer et de se couper du monde.

Chapitre 9: Comment trouver des Financements pour votre entreprise

Comment trouver des financementsUn autre point crucial lorsque vous montez votre entreprise est de réunir un capital de départ rapidement pour pouvoir se lancer.

Et, même s’il n’est pas obligatoire de disposer de ces fonds si vous faites de la prestation de service ou du coaching, par exemple ; je tenais à vous partager plusieurs méthodes qui vous permettront d’avoir une manne financière de départ pour vous lancer en toute sérénité.

Bootscrapping

Le bootscrapping est le financement de vos projets par vos propres moyens.

Assez risqué, il dépend également de l’état de vos finances personnelles même si aujourd’hui, de nombreuses entreprises peuvent être lancées sans aucun financement (notamment en prestation de service, vente d’infoproduits ou encore e-commerce).

Il vous est possible par exemple de créer une première activité dite « à cashflow » qui vous permettra de générer une manne suffisante pour investir dans vos autres projets.

Emprunts

Une autre manière de financer vos projets est d’emprunter pour pouvoir financer vos investissements.

Soit auprès d’entreprises, de banques ou encore de vos proches, vous pouvez recourir à un prêt pour pouvoir lancer votre activité.

En faisant appel à une banque, il faut néanmoins se renseigner sur les différents taux d’intérêts et échéances de remboursement.

Bailleurs de fonds

Dans cet exemple, ce sont des particuliers qui investissent dans des entreprises.

Leur objectif est d’aider au développement de certains projets via rétributions financières.

Crowdfundings

Aussi appelé financement participatif, le crowdfunding a émergé avec les nouveaux médias.

L’objectif est de récolter des fonds grâce à des dons sur des plateformes dédiées pour développer son projet. Le crowdfunding repose de ce fait sur le volontariat une fois encore.

L’un des plus grands avantages du crowdfunding est le fait que ce soit ouvert à tous (tant pour investir que pour proposer un projet).

Chapitre 10: Comment scaler votre entreprise

Scaler une entrepriseMême si vous travaillez 20 heures/jour toute l’année, il y aura nécessairement un moment où vous serez limité : si votre entreprise dépend uniquement de vous, il sera impossible de multiplier vos résultats par 10.

C’est pour cette raison que vous devez dissocier les résultats de votre entreprise de votre personne.

Voici les conseils que j’ai eu le loisir d’appliquer dans mon business ainsi que dans les entreprises de mes clients en consulting afin d’assurer une croissance à 2 chiffres chaque mois.

Comment Tim Feriss a révolutionné l’art de la déléguation avec La « Semaine de 4 heures »

Le livre et best seller La semaine de 4 heures a révolutionné l’entrepreneuriat en ligne depuis des années.

Dans ce livre, Tim Feriss développe l’importance de savoir déléguer et automatiser son business.

Il explique que la liberté est liée en grande partie à cette faculté de se distancier de son entreprise et rien n’est plus vrai.

La semaine de 4 heures

Avoir la capacité de déléguer revient à multiplier votre force de travail : au lieu qu’une seule et unique personne travaille 10 heures par jour, Embaucher 2 autres personnes revient à faire travailler 3 personnes 10 heures par jour soit 3×10 = 30 heures par jour.

Cependant, il faut avoir conscience que déléguer à une tierce personne revient à accepter de laisser à cette personne agir directement au sein de votre activité.

Or, il faut avoir conscience que ces personnes ne feront jamais exactement ce que vous attendez d’elles et qu’elles restent avant tout humaines.

De ce fait, vous devez également adapter votre niveau d’exigence quitte à former ces personnes pour qu’à termes elles atteignent les résultats que vous souhaitez.

Dissociez votre temps et vos revenus

L’une des croyances dont vous devez absolument vous détacher est l’idée que votre revenu dépend du temps que vous allez investir sur un projet.

En vérité il est possible d’écrire une page de vente en une demi-heure qui sera tout aussi efficace qu’une autre page qui aurait pris 5 jours.

Ce qui est important, c’est de comprendre que ce qui compte en vrai, c’est la somme de certaines actions précises qui vous rapporteront la majorité de vos résultats.

Misez sur l’effet de levier pour démultiplier vos résultats

Cette idée se rapproche du concept d’optimum de Pareto qui veut que 20 % de vos actions produiront 80 % de vos résultats.

Comprenez par là que si vous vous concentrez sur ces 20 % les plus prolifiques, vous pourriez augmenter vos résultats en diminuant votre charge de travail.

optimum de pareto

De même si vous utilisez la somme de ce que vous avez déjà créé jusqu’ici pour construire vos nouvelles activités, vous aurez davantage de chance de rencontrer le succès.

Le terme « effet de levier » emprunté à la finance repose en effet sur ce principe et permet de scaler vos résultats tout en redirigeant de façon intelligente vos efforts.

Chapitre 11: Sources d’inspiration pour entreprendre

Afin de maintenir votre motivation au plus haut, voici les sources d’inspiration qui m’ont le plus marqué en tant qu’entrepreneur et qui m’ont permis d’atteindre mes résultats actuels.

Cependant, souvenez-vous que la seule chose qui conditionnera votre succès n’est autre que votre passage à l’action !

Les meilleurs livres À lire avant de vous lancer

Rich dad, poor dad de Robert Kiyosaki vous en apprendra énormément en termes d’éducation financière.

Revenant sur des concepts simples avec l’histoire d’un père riche et d’un père pauvre dont les comportements opposés les ont menés à vivre deux vies foncièrement différentes.

Ce livre vous apprendra les fondamentaux sur la gestion de son argent.

Rich dad poor dad

Getting to yes, ce livre est également un grand classique de la négociation qui développe différentes techniques pour gagner son interlocuteur à sa cause.

Dans ce livre, l’auteur expose différentes techniques variant en fonction des situations pour gagner votre interlocuteur à votre cause.

getting to yes

Influence et manipulation de Cialdini est également un classique qui parle lui des différentes manières de gagner votre interlocuteur à votre cause. Basé en grande partie sur la psychologie humaine il est sans conteste l’un des meilleurs livres sur la persuasion.

influence et manipulation

Pour aller plus loin  voici une ressource inédite qui vous permettra de lire davantage en moins de temps.

Moi-même j’utilise au quotidien cette technique pour optimiser mon temps tout en restant au fait des dernières découvertes dans le monde de l’entrepreneuriat.

Les meilleurs films À voir si vous Êtes, ou souhaitez devenir entrepreneur

Le film culte Le loup de Wall Street est sans conteste la première œuvre cinématographique à laquelle on pense en parlant d’entrepreneuriat.

Avec un Jordan Belfort euphorique qui étale son ascension dans une atmosphère de décadence on assiste probablement à l’un des plus grands clichés sur le self-made man.

Chef d’entreprise crapuleux et sans aucune éthique, son

le loup de wallstreet

The social Network retrace la vie passionnante de Mark Zuckerberg et des débuts de Facebook.

C’est un film extrêmement intéressant en tant qu’entrepreneur car il révèle les aspects méconnus de la construction d’un véritable empire financier et les différents tournants qui ont fait de Facebook l’entreprise qu’elle est aujourd’hui.

The social network

Coco avant Chanel, de façon plus surprenante est un film qui à mon sens est très inspirant.

Dans ce film on voit comment Gabrielle Chanel va peu à peu gravir les marches qui la mèneront à créer l’une des plus grandes maisons de couture françaises sans renier à un seul moment sa féminité.

Ce film a beaucoup à nous apprendre d’un point de vue humain sur la façon de concilier authenticité et création d’un empire à succès.

coco avant channel

Les meilleures citations connues sur l’entrepreneuriat pour vous inspirer.

1. Vidal Sassoon

Le seul endroit où le mot succès vient avant le mot travail est dans le dictionnaire. – Vidal Sassoon

Cette phrase correspond à 100 % à l’éthique que vous devez avoir si vous devez réussir dans l’entrepreneuriat.

La réussite est uniquement un résultat de mois voire années de travail comme vous avez pu le voir tout au long de cet article.

Travaillez dur, intelligemment et de façon durable et vous aurez toutes les chances d’atteindre vos résultats.

2. Mario Andretti

Si tout semble sous contrôle, vous n’êtes juste pas assez rapide. – Mario Andretti

Vous devez sans cesse aller de l’avant et tester en permanence de nouvelles choses au sein de votre entreprise.

Soyez là où personne ne vous attend quitte à ne pas avoir les résultats escomptés.

Même si vous avez un risque de ne pas rencontrer le succès en innovant ; vos bénéfices seront bien plus importants lorsque votre innovation parlera à votre audience cible.

3. Michael Gerber

L’entrepreneur construit une entreprise; le technicien construit un emploi. – Michael Gerber

Gardez à l’esprit une vision stratégique et long-termiste quant à votre entreprise.

Comprenez l’impact qu’aura votre entreprise sur votre secteur d’activité ce qui vous assurera non pas uniquement de résoudre des problèmes ponctuels mais plutôt d’offrir un système qui supprimera la douleur de votre client sur le long terme.

4. Bill Cosby

Pour réussir, votre désir de réussite doit être plus grand que votre peur de l’échec. – Bill Cosby

Egalement extrêmement vraie, cette phrase nous ramène également au pouvoir de l’intention.

En ayant des objectifs plus élevés, vous aurez davantage de chance d’atteindre ces objectifs.

5. Brian Tracy

Les gens qui réussissent sont toujours à la recherche d’opportunités pour aider les autres. Les gens perdants se demandent, Qu’y a t-il pour moi? – Brian Tracy

On rejoint l’idée fondamentale de Seth Godin : créez un produit dont les gens ont besoin.

Ne cherchez pas en premier lieux à agir pour votre propre profit quitte à causer du tort aux autres.

Comportez-vous de façon éthique avec vos clients et promettez moins que ce que vous ne leur délivrez.

5. Alan Scott

Si vous faites toujours ce que vous avez toujours fait, vous aurez toujours ce que vous avez toujours eu! – Alan Scott

N’ayez pas peur de créer quelque chose de totalement nouveau si ce que vous faites répond aux besoins de votre audience.

Soyez audacieux et n’ayez pas peur de ne pas agir comme tout le monde.

Conclusion

Pour conclure, voici une vidéo qui reprend les principales étapes évoquées dans ce document pour créer un business à succès.

C’était donc mon guide sur devenir un entrepreneur et réussir.

Maintenant j’ai une faveur à vous demander.

Pourriez-vous me dire ce que vous avez pensé de ce guide?

Ou peut-être que j’ai oublié d’aborder quelque chose.

Faite-le moi savoir en laissant un commentaire ci-dessous.

Afficher les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

787 Partages
Partagez787
Tweetez
Partagez